À Propos

À propos de Jocelyn Bérubé...

Tout commence à Saint-Nil...

Jocelyn Bérubé est né à Saint-Nil, village maintenant disparu, près de Matane, en Gaspésie. À 16 ans, il se mérite une bourse des Jeunesses musicales du Canada comme meilleur trompettiste de la fanfare de Matane, puis une bourse de la Fondation Ford pour un stage au Camp musical du Mont-Orford où il s’inscrit en jeux dramatiques. Quelques années plus tard, il participe à la fondation du Grand Cirque ordinaire, qui se voua à la création collective et à l’improvisation. Parallèlement, il fait des recherches aux Archives de folklore de l’Université Laval et il s’exerce à conjuguer conte et musique ; il est invité dans un grand nombre de festivals et fait des tournées à travers le Québec, au Canada, aux États-Unis, en France, en Allemagne et en Afrique. Il a composé des musiques pour le cinéma, le théâtre, la radio et la télévision et enregistré des albums de contes et musiques : Nil en ville 1976, La bonne Aventure 1980, Portraits en blues de travail 2003, Le retour de Nil 2007, Large et rivage 2013 et Des Héros ordinaires 2015. Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal (1968), il a aussi joué comme comédien au théâtre, au cinéma et à la télévision.
Depuis 2006, l’Oscar du conte le Jocelyn-Bérubé est remis à un artisan ou une artisane du conte afin de souligner son implication en tant que forgeron d’histoires et portageur de la mémoire collective au Festival des grandes Gueules à Trois-pistoles. À l’image du personnage du quêteux, mis en scène par Jocelyn Bérubé, la statuette est créée et façonnée par le sculpteur bicois Paul-Henri Dubé. Les récipiendaires ont été : en 2017 : François Lavallée; 2016: Boucar Diouf; 2015 : Renée Robitaille; 2014 : Claudette L’Heureux; 2013 : Mike Burns; 2012 : Maurice Vaney (fondateur du Festival de conte Les Grands Gueules); 2011 : Pétronnella Van Djick (Festival Les jours sont contés) et Marie-Fleurette Beaudoin (Éditions Planète rebelle) ; 2010 : André Lemelin et Jean-Marc Massie (Sergent recruteur); 2009 : Michel Faubert; 2008 : Alain Lamontagne; 2007 : Marcel Desjardins; 2006: Marc Laberge (Festival international du conte de Montréal).
Il a été président d’honneur de plusieurs festivals donc le Festival Interculturel du conte du Québec, Montréal 2013 ; Mémoire et racines, Lanaudière 2006 ; Contes-en-Iles, Iles-de-la-Madeleine 2002 ; Festival de L’Accordéon, Montmagny 1992; et de plusieurs Salons du Livre dont ceux de La-Côte-du-Sud 2013, de Rimouski, de St-Jean-Port-Joli 2012, 2009, de Mont-Joli 2001. Membre du jury du Conseil des Arts du Canada, volet Littérature orale et électronique 2001.
Plusieurs de ses contes ont été traduits en anglais et publiés dans des anthologies de contes par des maisons d’édition telles que Milan, Humanitas, Planète rebelle, Éditions Trois-Pistoles, Toronto Rag Weed Press; les revues Stop, La Grande Oreille, L’Estuaire ont aussi publié ses contes et poèmes. Il a participé à plusieurs enregistrements de collectifs de contes (dont Histoires de dires, éd. Oui’dire, 2012, Festival interculturel du conte de Montréal, éd. Oui’dire, 2011, Sept Péchés capitaux : Quand le musée parle au diable. Musée de la civilisation et Planète Rebelle, 2009, Québec 10 ans, ça conte ! Le rendez-vous des Grandes Gueules 2007 chez Planète rebelle).

JocelynBerubeAuViolon